Programmes de coopération / Interreg

14 mai 2020

Avec l’Europe, c’est possible - depuis 30 ans

Dans le deuxième épisode de notre série sur Interreg de cette année, nous nous penchons sur la première période de programmation « Interreg I » qui a duré de 1990 à 1993. 

Avec l'introduction des programmes Interreg, la politique de cohésion de l’UE a gagné en importance, et avec elle la promotion d'un développement économique, social et territorial harmonieux dans toute l'Union. Au cours des trois premières périodes de programmation, soit d’Interreg I à III, la zone de programmation ne couvrait pas encore la totalité du Rhin supérieur tel que nous le connaissons et des projets ont été mis en œuvre dans la zone dite du Rhin supérieur centre-sud. La partie nord (Palatinat du sud, région autour de Karlsruhe, Alsace du nord) avait son propre programme Interreg, appelé PAMINA. Au cours de la première période de programmation (1990-1993), l'accent a été mis sur le rapprochement des connaissances communes et de l'analyse scientifique de la zone de coopération. Ces mesures ont permis aux acteurs des trois pays de mieux se connaître.  Interreg I a réparti ses fonds à destination des projets autour de quatre thématiques : « Compréhension mutuelle », « Tourisme et loisirs », « Développement économique » et « Développement durable et développement spatial équilibré ». Sur les 40 projets cofinancés à hauteur de 9,4 millions d'euros par le Fonds européen de développement régional (FEDER), 21 ont été réalisés avec la participation de la Suisse du Nord-Ouest. Le financement suisse s'est élevé à 1 million de francs suisses. Nous aimerions ici vous présenter brièvement un projet de cette période de programmation, qui existe toujours aujourd'hui. 

REKLIP : Atlas climatique du Rhin Supérieur

En avril 1989, le projet REKLIP – projet climatologique régional a été lancé. L'objectif de ce programme de recherche sur le climat, qui s'est prolongé jusqu'en 1996, était d'acquérir des connaissances approfondies sur les processus climatiques dans le Fossé rhénan supérieur central et méridional. L'accent a été mis sur l'évaluation des effets de l'activité humaine sur le climat et la qualité de l'air, notamment à la suite de l'accident chimique survenu à Schweizerhalle près de Bâle en 1986, au cours duquel non seulement l'eau du Rhin mais aussi l'air ont été contaminés par des polluants. Les principaux partenaires du projet étaient les universités de Strasbourg, Fribourg (Breisgau), Karlsruhe et Bâle, les services météorologiques nationaux d'Allemagne, de France et de Suisse, et les autorités environnementales responsables. 

En septembre 1995, l'atlas climatique a été présenté au public. Il contient de nombreuses informations importantes pour l'aménagement du territoire, l'économie et l'agriculture, la planification environnementale et l'hygiène de l'air, ainsi que pour les écoles et la recherche. En 2011, l'atlas climatique a été mis en ligne et les données ont été préparées de manière à pouvoir être intégrées dans les systèmes d'information géographique (SIG) qui sont largement utilisés aujourd'hui. En outre, des unités d'enseignement modulaires pour les collèges et lycées sont disponibles sur cette page, qui ont été créées à partir du texte et des cartes de l'Atlas climatique REKLIP. 

Autres projets de la période du programme Interreg I avec la participation de la Suisse du Nord-Ouest

Au titre de la thématique « Tourisme et loisirs » a été créée la brochure d'image du site du projet Regio, qui a été développée au fil du temps dans le cadre d'autres projets jusqu'à la marque Upper Rhine Valley, utilisée pour le marketing territorial de notre région transfrontalière. Les experts du tourisme continuent aujourd’hui de l'utiliser pour promouvoir la destination Rhin Supérieur dans les territoires d'outre-mer. Dans le cadre de la thématique « développement économique », le projet d'étude économique Regio a été soutenu. Après le projet Interreg, d’autres études ont suivi- avec un soutien considérable de la Chambre de commerce des deux Bâle (HKBB). Cette série donne un bon aperçu du développement économique du Rhin supérieur sur une période de plus de 30 ans. Enfin, Interreg I, a permis de financer, sous la thématique « Compréhension mutuelle », le démarrage du centre transfrontalier d'information et de conseil INFOBEST PALMRAIN

Photo : Température annuelle moyenne du Rhin supérieur (à gauche) ; Précipitations en été du Rhin supérieur (à droite). Source : REKLIP.

Série Interreg « Avec l’Europe, c’est possible – depuis 30 ans » Part I - Introduction
Série Interreg « Avec l’Europe, c’est possible – depuis 30 ans » Part III - Interreg II
Série Interreg « Avec l’Europe, c’est possible – depuis 30 ans » Part IV - Interreg III

Retour