point de vue Regio

26 mars 2021 / point de vue Regio Nr. 24

La coopération culturelle dans le Rhin supérieur ne doit pas faillir face au coronavirus

Dans le Rhin supérieur, la crise du coronavirus a des conséquences économiques. Du jour au lendemain, de nombreux établissements, acteurs culturels et projets transfrontaliers se sont retrouvés dans un grand désarroi. La culture est un instrument qui favorise et entretient la cohésion sociale et l'auto-réflexion, même au-delà des frontières. Par conséquent, si cette pandémie doit nous apprendre une chose, c'est que le secteur culturel et la coopération culturelle trinationale doivent être renforcés afin de mieux faire face aux crises.

Le monde est à l’envers. La raison ? La crise du coronavirus qui sévit actuellement. Celle-ci a également des répercussions sur la coopération culturelle entre l'Allemagne, la France et la Suisse. Ces trois pays voisins du Rhin supérieur ont noué des partenariats étroits sur le plan politique, historique, économique et culturel. Des idées, nouveautés et tendances mutuelles ont influencé la vie culturelle et l'évolution de la société dans l'espace frontalier trinational. De nombreuses valeurs fondamentales et une histoire commune qui constitue aujourd'hui le socle de nos bonnes relations reposent notamment sur les échanges culturels. Le Museums-Pass-Musées, un billet annuel permettant d'accéder à plus de 345 musées, châteaux et jardins allemands, français et suisses d'une grande richesse thématique, est l'illustration parfaite de la réussite et de la pérennité de la coopération culturelle dans le Rhin supérieur. Il convient également de mentionner l'exposition d'art transfrontalière «Regionale» qui soutient et renforce la compréhension entre les artistes, les acteurs culturels et les institutions au niveau trinational.  

Pour le moment, les rencontres physiques et visites au-delà des frontières, les ateliers, les projets et les événements communs sont difficilement envisageables. De nombreuses questions se posent à nous : à quelles conséquences à long terme devons-nous nous attendre ? Comment pou-vons-nous y faire face de façon à éviter un appauvrissement culturel dramatique dans le Rhin supérieur ? Comment le secteur culturel doit-il évoluer pour pouvoir réagir de manière plus résiliente face aux crises à l'avenir ?  

La politique culturelle et médiatique contribue à assurer et à renforcer les échanges et la coopération dans le Rhin supérieur, avant tout en temps de crise. L'art, la culture et les médias favorisent les rencontres et la compréhension indispensables à la cohabitation pacifique d'intérêts, de modes de vie et de représentations du monde différents. La culture et les médias, les artistes, les établissements culturels et l'infrastructure culturelle des pays européens méritent un soutien spécifique pour ces différentes raisons, en particulier en cette période de pandémie qui menace d'anéantir tout ce qui a été accompli par-delà les frontières dans le Rhin supérieur. 

Le Forum Culture de la Conférence franco-germano-suisse du Rhin supérieur s'est imposé comme un vecteur de coo-pération formidable. Il coordonne, informe et conseille les initiateurs et initiatrices de projets culturels transfrontaliers et s'est fixé pour mission de garantir les conditions-cadres nécessaires au soutien des échanges culturels transfrontaliers. Par ailleurs, le groupe de travail permet l'échange d'informations sur l'offre très diversifiée de mesures de pro-motion de la culture transfrontalière dans le Rhin supérieur.

Le programme « Europe créative », par exemple, met non seulement l'accent sur la politique culturelle, mais place aussi la créativité au cœur de son action. Ce programme de soutien à la culture a commencé une nouvelle période en janvier 2021. Après le vote du cadre financier pluriannuel 2021-2027 du budget de l'Union européenne, plus rien ne s'oppose à la mise en œuvre du programme. Le Conseil et le Parlement européens ont convenu d'une enveloppe de 2,24 milliards d'euros sur sept ans. Cela représente une augmentation du budget du programme de 53 % par rapport à la période précédente (2014-2020). Ce soutien permet aux artistes, ainsi qu'aux organisations du secteur culturel et créatif, de s'atteler à leurs projets sans délai et de payer leurs collaboratrices et collaborateurs. 

Le secteur de la culture et de la créativité a besoin d'un soutien concerté. En effet, ses acteurs et intervenants ne sont pas seulement durement touchés par l'arrêt indispensable de la vie publique : ils le sont aussi à long terme. Or, la culture n'est pas un luxe dont on ne profite qu'en période faste. Elle est essentielle à l'appréhension des questions sociétales. Elle est source d'inspiration, de réflexion et d'innovation. Elle repousse les frontières et nourrit les débats. 

Malgré tout, la crise a également libéré beaucoup d'énergie créatrice. Par exemple, de nombreux établissements culturels ont cherché à développer la culture dans l'espace numérique, à la rendre encore plus ouverte et plus accessible et à attirer de nouveaux intéressés par ce biais. Nous devons nous inspirer de cette démarche. 

Chaque jour, le coronavirus nous montre que pour relever les défis mondiaux, nous devons impérativement unir nos forces, notamment au niveau régional et local. La pandémie se moque des frontières et des nationalités. Par conséquent, dans le Rhin supérieur, nous devons définir ensemble les bases de notre développement pérenne, au-delà des frontières. Ensemble, cela veut dire en tant que société et communauté trinationale dans le domaine de la science, de l'économie et de la culture. La crise du coronavirus exige un engagement en faveur des établissements culturels et le soutien des projets culturels transfrontaliers dans le Rhin supérieur. Soutenir la culture en ces temps difficiles, c'est un devoir de solidarité.

Contact :
Regio Basiliensis, Dr. Manuel Friesecke, Secrétaire général, Tél. 061 915 15 15,
E-Mail: info@regbas.ch

Télécharger en pdf

Retour