Région métropolitaine trinationale du Rhin supérieur

Le réseau urbain polycentrique unique présent dans la région du Rhin supérieur a été décrit dans le « cadre d'orientation pour l'aménagement de l'espace » de 1997. En janvier 2008, à l'occasion du 11ème Congrès Tripartite qui se tenait à Strasbourg dans les locaux du Conseil de l'Europe, 50 dirigeants politiques, représentants du monde économique et des universités de la région se sont engagés dans une déclaration commune à réaliser la Région métropolitaine et à en faire une région d'excellence s'appuyant sur quatre piliers : « Sciences », « Politique », « Économie » et « Société civile ».

La notion de métropole qui est utilisée implique les critères suivants :

  • fonction de décision et de contrôle : concentration de centres de décision politiques et économiques et contrôle de flux internationaux financiers et d'informations ;
  • fonction d'innovation et de compétition : densité élevée d'organismes scientifiques et de recherche, une offre culturelle de haute qualité et un environnement créatif ;
  • fonction de passerelle (« gateway ») : bonne accessibilité internationale grâce à une infrastructure bien développée pour tous les types de transports et à la diversité des possibilités offertes pour l'échange de biens de consommation, de connaissances et d'informations ;
  • fonction de symbole : signification de la région en matière d'histoire, de politique, de culture et d'urbanisme et une certaine renommée internationale.

Ce projet n'a pas pour but de créer de nouvelles structures administratives, mais de relier les institutions existantes.  www.rmtmo.eu

Objectifs de la Région métropolitaine du Rhin supérieur

Les objectifs généraux sont les suivants :

  • l'extension et l'approfondissement de la coopération existante ;
  • la mise en œuvre d'une stratégie européenne et nationale de lobbying dans le cadre de laquelle la Région métropolitaine trinationale est appelée à devenir une force motrice ;
  • la promotion de l'espace du Rhin supérieur au niveau international, d'une part pour renforcer son attractivité et ainsi contribuer au développement économique et touristique, et d'autre part pour consolider le rayonnement culturel et scientifique de la région.

Les représentants de la politique, de l'économie, des sciences et de la société civile ont concrétisé ces objectifs généraux dans une stratégie commune pour la période de dévélopement jusqu'en 2020.

Structure de la Région métropolitaine du Rhin supérieur 

La Région métropolitaine trinationale du Rhin supérieur s'est structurée autour de quatre piliers. Chaque pilier est organisé en groupe de travail thématique qui réunit des représentants des trois pays. La structure de la Région métropolitaine du Rhin supérieur lui permet de rapprocher de façon optimale les différents niveaux et champs d'action : 

 

Projets concrets : mise en valeur de la diversité du territoire et contribution à la cohésion territoriale

De nombreux projets sont réalisés dans les domaines de la recherche et des sciences, en particulier dans ceux des Sciences de la Vie (Life Sciences) et des énergies renouvelables. Mais, il existe d'autres projets tels que l'extension des liaisons ferroviaires régionales transfrontalières, le raccordement de la ville de Fribourg-en-Brisgau au TGV-Rhin-Rhône et l'augmentation des correspondances ferroviaires à partir de l'Euroairport Basel-Mulhouse-Freiburg ainsi que la coopération des Universités dans le cadres du projet European Campus.

Informations et actualités des différents piliers

Pilier « Politique »

La gouvernance de la Région métropolitaine trinationale du Rhin supérieur est un modèle en devenir de mise en réseau transfrontalière fonctionnelle des acteurs-clés de la politique. Elle permet l'intégration des différentes politiques en vue d'une meilleure cohésion.

Les acteurs majeurs du pilier politique sont :

Pilier « Économie» 

Le pilier « Économie » réunit les représentants des chambres de l'industrie et du commerce, de regroupements économiques, mais aussi de grandes entreprises, de syndicats et des services de l'emploi des trois pays. Les objectifs poursuivis sont entre autres la formation de clusters transfrontaliers et le développement d'un marketing pour le site économique que constitue la région.

Pilier « Sciences »            

La région du Rhin supérieur est caractérisée par une diversité unique en son genre et une qualité très élevée dans les domaines de la science et de la formation. Le paysage scientifique de la région, forte de ses universités, de ses établissements d'enseignement supérieur, de ses écoles spécialisées et de ses instituts de recherche, en fait une des régions les plus performantes en Europe (environ 167 000 étudiants et de nombreux employés dans la recherche et l'enseignement ainsi que dans des domaines prochaines des sciences). La fondation de la Confédération Européenne des Universités du Rhin supérieur (EUCOR) en 1989 et la fondation du European Campus en 2016 ont constitués des étapes importantes de la coopération.

Le Pilier « Sciences » a pour mission de structurer l'espace du Rhin supérieur dans les domaines de la recherche, de la formation et de l'innovation, de définir une vision stratégique commune ainsi que de renforcer le potentiel de la Région métropolitaine par l'émergence de projets structurants.

Pilier « Société civile »

Pour un grand nombre d'acteurs, la coopération transfrontalière n'est pas une fin en soi, mais elle est pratiquée dans l'intérêt des citoyens des régions frontalières. L'objectif du Pilier Société civile est de favoriser le rapprochement des composantes de l'espace du Rhin supérieur et d'y développer une identité régionale particulièrement marquée. La vie en commun des habitants doivent permettre de développer un sentiment de communauté de telle façon que le caractère individuel de l'espace du Rhin supérieur apparaisse également à l'extérieur.

En signant la déclaration d'auto-engagement pour la mise en œuvre des résultats du 13ème Congrès tripartite du 27 juin 2012 à Landau, les représentants politiques de la région ont fait profession de foi en faveur de la société civile dans l'espace du Rhin supérieur. À cette occasion, onze « projets pilotes » concrets ont été définis.